PLAN B COMME BACKCOUNTRY

C’est une belle journée qui s’annonce et le projet est simple : sortir, élargir ses horizons ; moyennant quelques centaines de mètres de dénivelé positif en peau de phoque, accéder aux grandes pentes du massif, prometteuses, bien garnies, peu fréquentées… Autour de cette idée légitime, le groupe se constitue : Christophe le guide, et les copines, de celles avec qui on aime parcourir la montagne sans trop se prendre au sérieux. L’enthousiasme est là, les facéties de rigueur… Du moins jusqu’au sortir des bennes. Parce qu’une fois là-haut, il faut bien se rendre à l’évidence : il s’est passé un truc. Un truc non conforme aux prévisions… La nuit dernière, un vilain crachin a enveloppé la montagne jusqu’à son sommet, un petit coup de regèle aura sonné le glas de notre joyeuse entreprise, du moins dans sa forme première. La belle poudre des jours derniers s’est transformée en une pâte étrangement molle, légèrement croutée en surface. Une parfaite « neige à genoux », qui nous fait raisonnablement réviser nos ambitions à la baisse. Tant pis pour les faces glorieuses dévalées sourire aux lèvres, c’est plus proche du domaine skiable et le visage crispé que nous entamons les premiers virages. Il faut faire de grands bras de levier avec l’ensemble du corps pour espérer tourner… C’est laborieux, peu esthétique, mais peut-être bien utile : si l’on en profitait pour réapprendre à skier, progresser ? Bien sentir l’appui sur les deux pieds, ne pas trop s’assoir pour ne pas se fusiller les cuisse, garder un minimum de vitesse pour déjauger malgré tout… La leçon est intense, elle pourrait bien s’avérer payante. Un autre exercice pourrait consister à chercher les expositions les plus favorables, mais toutes sont aussi mauvaise les unes que les autres… Seule l’altitude joue un peu, en bas ça à l’air moins pire.

Avant de descendre d’un étage, nous prenons le temps de nous promener sur les bords de pistes éloignés. Plan Mugnier, la Vallée des Avals nous donnent l’occasion de coller les peaux, de naviguer dans le paysage et de profiter de la vue qui elle demeure parfaite. Entre les glaciers de la Vanoise d’un côté et le massif du mont Blanc de l’autre c’est le moment de réviser ses sommets…

Arrivés au niveau des premiers sapins, ça y est, on commence à mieux s’en sortir… Est-ce la technique travaillée plus haut, ou vraisemblablement la neige devenue plus facile ? Peu importe, c’est dans cette strate forestière que se finira la journée. Slalom entre les arbres, petits chemins de randonnée et bonnes rigolades nous amènent tout en bas, dans ce lieu tellement calme et différent : la Rosière, son lac et son chaleureux petit chalet/snack. Au soleil, nous nous attablons et échangeons avec le sympathique patron, Roland, guide fraichement reconverti.

L’endroit est magique et invite à la découverte. Quand l’heure est venue de rechausser les ski c’est tout naturellement vers le lac que nous nous acheminons. Nous le contournons, le traversons par ses pontons, prenons le temps de savourer le silence et la beauté de ce petit coin perdu avant de remonter à travers bois vers la grande station… Faire contre mauvaise fortune bonne grâce, c’est l’histoire de cette journée. Se chercher un plan B et trouver cette authentique et magnifique session Backcountry.

A Plan B as in Backcountry

It was a beautiful day. Me and my good friends met with our guide Christophe to go skiing down some big slopes, further in the massif… We were all full of enthusiasm, but once we arrived at the top of the lift, we realized that it had rained at very high altitude and thus that we had to change our plan.

The snow was sticky, with a crusty surface, almost impossible to ski without hurting our knees… It was a good opportunity to refresh our memory over the appropriate technique: evenly spread our weight on both feet, only slightly bent the knees, maintain a minimum speed. The snow was bad on all exposures, only losing altitude would help the situation.

But before our descent, we took advantage of the sunny weather to climb some nice loops on skins up Plan Mugnier and Vallee des Avals. It was the perfect day to enjoy the gorgeous view over the peaks of the Vanoise National Park on one side and of the Mont Blanc massif on the other.

Once we reached the forest, the snow was easier to ride. A beautiful descent between the trees and small hiking trails led us to a calm and different site: La Rosière, with its lake and chalet/snack. We ate and chat in the sun with Roland, the friendly owner. When it was time to put our skis back on, we headed toward the lake and hiked around and across it via the footbridge while enjoying the silence and beauty of this magical place. Ultimately, our morning setback led us to discover this beautiful and authentic backcountry route…

Informations : ESF 1850 : +33 (0)4 79 08 07 72 • B° Guides : +33 (0)4 79 01 03 66 • Elite Ski Travel : +33 (0)6 62 03 94 02