La Pointe Pers et Le Roc de Bassagne

Mise en page 1

UNE JOURNÉE DE RANDONNÉE EN HAUTE TARENTAISE, DU CÔTÉ DES SOURCES DE L’ISÈRE.
Au sommet des remontées mécaniques du secteur Fornet/Pisaillas, à Val d’Isère, la face nord de la pointe Pers peut s’enchaîner avec la montée au Roc de Bassagne et la descente sur le Pont Saint Charles par les Tenn de Rhême et la Pente des Cavales. Soit 2200 m de descente pour 1000 m de montée.

LA POINTE PERS 3327m
Le départ se fait à l’ouverture du téléphérique du Fornet pour une croisière de près d’une heure en remontées mécaniques (téléphérique, télécabine, télésiège et téléski…) Au sommet du glacier du Pisaillas, un petit coup de peaux de phoque, ou skis sur l’épaule si une bonne trace de pas a déjà été faite, échauffe les muscles avant l’ouverture des hostilités ! Cent mètres de dénivelé plus haut, le sommet se présente comme une arête quasi horizontale qui file vers l’ouest. L’ambiance est assez aérienne, et le franchissement de la corniche n’est pas forcément aisé. D’autant plus que la pente, en dessous, plonge à 45° vers le glacier Pers. Elle mérite toute l’attention du skieur. La neige y est souvent poudreuse, mais un petit coup de vent nocturne peut y avoir tissé quelques pièges ! La descente jusqu’au refuge du Pariond est un pur bonheur sur un terrain à l’inclinaison douce et aux rondeurs scintillantes.

LE ROC DE BASSAGNE 3220m
Près du refuge du Prariond, changement de jeu, on sort les peaux pour une montée de près de deux heures en direction de la Galise. Vers 2900 m, sur la gauche, un peu en aval du glacier de Bassagne, un couloir rectiligne de 150 m de dénivelé est incrusté dans les falaises. Les skis sont alors passés sur le sac, et pied à pied, pas à pas, cette longue échelle de neige est escaladée jusqu’à une petite brèche qui s’ouvre sur le bassin du glacier de Calabre (la frontière italienne est à un jet de boule de neige). Ici, les skis sont à nouveau chaussés pour un ultime effort sur une pente devenant escarpée, qui s’achève au sommet du Roc de Bassagne. Le sommet est exigu : on y a les talons en France et les doigts de pieds en Italie ! Le regard domine, au nord, les grands glaciers italiens du Lavassay et de la Tsenteleina. Il accroche, un peu plus loin, les pentes du Grand Paradis, une vallée plus loin. La descente débute par quelques virages sur pente forte, et un petit détour sur une étrange congère près du dol de Fons. Plus bas, elle ondule au creux d’un large vallon, les Tenn de Rhêmes. Ce vallon qui fut certainement creusé par le glacier de Calabre, est surplombé par les pointes de Calabre et de Bazel dont la roche, à l’aspect dolomitique, décline quelques belles nuances de l’ocre et du gris. Il est suspendu au-dessus de la plaine du Prariond et des gorges du Malpasset dont on évite ainsi le franchissement souvent très hasardeux. Tout en gardant un cap plein ouest, on finit par basculer, vers 2600 m, sur une pente fortement inclinée, la pente des Cavales. A son pied, on retrouve la civilisation près du Pont Saint Charles que franchit la piste bleue qui descend du vallon de l’Iseran. Il n’y a plus qu’à se laisser mollement glisser sur la route enneigée jusqu’au parking du Fornet.

A DAY’S HIKING IN THE HAUTE TARENTAISE REGION TO DISCOVER VAL D’ISÈRE.
At the top of the chairlifts in the Val d’Isère sector, the descent down the north face of Pointe Pers can be followed by an ascent up Roc de Bassagne and a final descent via the Pont Saint-Charles bridge. The whole day comprises 2,200 metres of downhill and 1,000 metres of uphill hiking.

POINTE PERS (3,327 M)
We took the chairlifts from the Le Fornet cable car up to the top of the Le Pisaillas glacier, where a 100-metre ascent brought us to the summit of Pointe Pers. After making it past the ledge – often a difficult stage – we started down a powder-covered slope angled at 45° that required careful attention. The descent then continued in a more relaxed fashion to the Pariond refuge.

ROC DE BASSAGNE (3,220 M)
Near the refuge we put on our sealskins for an ascent towards La Galise that lasted almost two hours. Upon reaching around 2,900 metres, we branched off from the La Galise route and took a left to enter a straight couloir along the cliffs with a 150-metre difference in elevation. With our skis attached to our backpacks, we climbed this long, snowy ladder until it opened out onto the basin of the Calabre glacier. After 30 more minutes of snowshoeing, we finally reached the summit of Roc de Bassagne perched between the French and Italian borders. From the top we could see down over the vast stretch of the glacier and the Grand Paradis area. Our descent began with a few turns on a steep slope, before it took us through the hollow of a wide valley, and along the Tenn de Rhêmes pass overlooking the Calabre and Bazel peaks that looked a lot like the Dolomites. This valley helped us avoid the often dangerous Malpasset gorges, and brought us back to just above the Pont Saint-Charles bridge, that we joined via the long Cavales slope. Finally, we followed the blue piste that runs through the Iseran valley to make our way to the Le Fornet carpark where we began.

Informations :
ESF 1850 : 04 79 08 07 72 • B° Guides : 04 79 01 03 66